Espace Slogan

Historique

La Corporation professionnelle des psychologues du Québec, la Corporation professionnelle des travailleurs sociaux du Québec et le Barreau du Québec ont signé le 6 février 1990 un protocole d'entente visant la création d'un comité interprofessionnel sur la médiation familiale;

La Chambre des notaires du Québec a adhéré en 1992;

L'Assemblée nationale du Québec a, le 9 mars 1993, adopté la Loi modifiant le Code de procédure civile concernant la médiation familiale, L.Q. 1993, c.1;

Ladite loi a été sanctionnée le 10 mars 1993;

Le gouvernement du Québec a, par le Décret 1686-93 en date du 1er décembre 1993, édicté le Règlement sur la médiation familiale, (1993) 52 G.O. II, page 8648;

Ledit règlement, entré en vigueur le 30 décembre 1993, établissait les conditions auxquelles un médiateur devait satisfaire pour être accrédité et déterminait les règles et obligations auxquelles devaient se conformer les personnes, organismes ou associations pouvant accréditer un médiateur;

Le gouvernement du Québec a, par le Décret 1687-93 en date du 1er décembre 1993, procédé à la désignation des organismes pouvant accréditer un médiateur en vertu de ladite loi, à savoir : 

-  le Barreau du Québec;

-  la Chambre des notaires du Québec;

-  la Corporation professionnelle des conseillers et conseillères d'orientation du Québec;

-  la Corporation professionnelle des psychologues du Québec;

-  la Corporation professionnelle des travailleurs sociaux du Québec;

- chacun des établissements exploitant un Centre de protection de l'enfance et de la jeunesse institué en vertu de la Loi sur les services de santé et les services sociaux, L.R.Q., c. S-4.2;

La Corporation professionnelle des conseillers et conseillères d'orientation du Québec et l'Association des centres jeunesse du Québec («A.C.J.Q.»), à titre de représentante des établissements qui exploitent un Centre de protection de l'enfance et de la jeunesse institués en vertu de la Loi sur les services de santé et les services sociaux, L.R.Q., c. S-4.2, ont adhéré au protocole d'entente précité et sont devenus membres du comité interprofessionnelle;

Depuis tous les organismes accréditeurs précités reconnaissent le caractère multidisciplinaire de la médiation familiale;

Tous les organismes accréditeurs précités reconnaissent le rôle historique et l'expertise de l'Association de médiation familiale du Québec («A.M.F.Q.»);

De là, le Comité des organismes accréditeurs en médiation familiale («C.O.A.M.F.») succède au comité interprofessionnel sur la médiation familiale.